Le vrai édito de Septembre 2016 – Une rentrée studieuse

edito2Au moment même où nous remettons cette tribune, à paraitre début Septembre, comme toute la France, nous sommes sous le choc du terrible attentat de Nice. Toutes nos pensées vont aux victimes et à leurs parents et amis. Si le quotidien peut apparaitre plus dérisoire nous devons cependant continuer à vivre…

Avec les résolutions de rentrée, chacun forme légitimement des vœux.

 

Pour les usagers de la gare du Val d’Or : le manque de train chronique depuis les changements d’horaires de Décembre dernier (seule la ligne L, dans sa configuration ‘St-Lazare-St Nom la Bretèche’ s’arrête désormais au Val d’Or), ainsi que la suppression de la desserte de l’hôpital Foch Suresnes, ont pénalisé les habitants des environs et dégradé un peu plus la présence des transports en commun.

La majorité municipale, qui en amont n’avait pu défendre une meilleure fréquence de trains, s’était engagée à ce que SNCF et STIF réalisent un retour d’expérience approfondi mi-2016, et proposent des solutions concrètes d’amélioration. A la date du Conseil municipal du 6 Juillet, elle n’a pourtant obtenu aucun engagement en ce sens.

 Il est essentiel que la pression soit maintenue et que tous les moyens et recours soient actionnés en vue d’une effective amélioration.

 

Lors du dernier Conseil municipal, quelques autres sujets nous tenant à cœur ont été abordés.

La vente de certains biens fonciers de la ville a été confirmée :

  • Saint Brévin, vente déjà connue, finalisée d’ici la fin de l’année.
  • Le pavillon de la Poste des Coteaux sera vendu car la Poste déménage avenue de Longchamp.
  • 5 bis rue d’Orléans : un appartement sans affectation pour la ville serait vendu. Depuis son acquisition pour 3,5 M€ notre groupe a toujours questionné cet achat couteux, réalisé sans réel projet d’utilisation.

Réhabilitation de la Caserne Sully :

Si l’objet du protocole signé le 15/04/2016 entre le Département et la ville, est la protection et la valorisation de la caserne Sully. Le projet d’aménagement d’urbanisme qui ne prévoit que l’installation des Archives départementales et la création de 200/250 logements étudiants nous semble un beau projet cohérent avec le site et une belle opportunité de réaménager l’entrée de ville, place George Clemenceau.

Mais à la condition que ceux-ci soient intégrés dans l’enveloppe des bâtiments existants, sans construction supplémentaire. Une sur densification dénaturerait le paysage des bords de Seine et le caractère historique du site.

Bonne rentrée scolaire à tous !

Vos élus SCCV- Sophie Michaud, Elisabeth Calgaro, Lionel Pezet, Marlène Labatut

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.