Le vrai édito de l’été 2018 : Panique à la Mairie !

Panique bouton

Faut-il que la majorité municipale actuelle sente le vent du boulet pour consacrer la Une du dernier « Saint Cloud Magazine » à la « préservation » (sic) de Saint-Cloud !

Méthode Coué, auto persuasion, aveuglement, propagande ou… cynisme ?

En effet, tous les Clodoaldiens, des plus jeunes aux seniors, peuvent constater de leurs propres yeux la destruction de leur environnement : belles demeures, jardins, arbres, tout ce qui faisait le charme de leur ville.

Le mécontentement qui remonte si souvent à nos oreilles d’élus aurait-il fini par convaincre l’actuelle majorité du risque encouru pour qu’elle décide ainsi, sur deux pages d’éditorial, de tenter de défendre sa politique urbaine.

Arguments rabâchés à chaque réunion publique qui prêteraient à sourire si les conséquences pour les Clodoaldiens n’étaient si lourdes et irréversibles.

Cette frénésie de constructions permettrait-elle au moins à notre ville de sortir de la « situation de carence » et de tutelle de la Préfecture, dans laquelle elle se trouve, les quotas de logements sociaux n’étant pas atteints ?

Que neni, les nouveaux immeubles ne comprenant pas ou peu de logements sociaux, leur construction va même aggraver plus encore la situation !

Constructions nouvelles incluant le « projet phare » de l’actuelle mandature, le serpent de mer du « marché des Avelines ». Projet à la pertinence questionnable et dont le déroulement est marqué par un déficit regrettable de concertation avec les habitants du quartier.

Sur le site internet – au demeurant obsolète – de la ville, la lecture des réponses de « l’Administrateur » aux problèmes quotidiens des Clodoaldiens laisse pantois. On préfère botter en touche, ce sont toujours les autres qui sont responsables : les prestataires, le Département, l’État…

Les élections municipales arrivent dans 20 mois, mais M. le Maire a d’ores et déjà lancé sa campagne, reprenant les « classiques » en la matière, sans réaliser que les temps avaient changé depuis son arrivée au Conseil Municipal… il y a 17 ans. Les Clodoaldiens nous réclament un environnement préservé, une ville propre et sure, ainsi que modernité et efficacité au quotidien.

Nous leur donnons rendez-vous, à la rentrée, dans le local que nous devrions finalement obtenir de la part de la Mairie, qui n’aura finalement mis que… 9 mois, à respecter ses obligations légales

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.