Le coin des piqueurs

le-canard-enchaine

31 mars 2015

Et oui, les lecteurs du « Canard enchainé » auront reconnu le titre de cette rubrique du célèbre journal  au volatile où sont épinglés les imitateurs omettant de citer leur source ! Rubrique que nous inaugurons avec nos amis de Saint-Cloud Rive Gauche à propos du budget 2015 de la ville, budget qui intégrera une hausse significative des impôts locaux que la majorité municipale cherche à mettre sur le dos du Gouvernement actuel.

Notre « vrai édito » internet de février 2015 : « Le Maire a beau jeu de critiquer la hausse du prélèvement pour le fonds de péréquation Inter Communal, le FPIC…, il faut tout de même rappeler que la mise en place et surtout la progression sur les années à venir de ce fonds a été votée par la précédente majorité à l’Assemblée Nationale en 2011, du temps du Gouvernement Fillon ».

Lu dans la tribune de Saint-Cloud rive Gauche d’avril 2015 dans Saint-Cloud Magazine: « Il s’agit en réalité du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (le FPIC)… Ce dispositif a été créé en 2011 par le gouvernement Fillon. Il prévoyait dès son origine une montée en puissance rapide et importante : 150 millions en 2012, 360 millions en 2013, 570 millions en 2014,780 millions en 2015 pour arriver à 1 milliard d’euros en 2016 ».

Décidément incorrigible, la tête de liste de Saint Cloud Rive Gauche a remis çà lors du dernier Conseil Municipal (CR analytique du Conseil du 26 mars 2015 ) : » En matière de péréquation, il [Xavier Brunschwicgh] rappelle que le FPIC a été institué en 2011 par le gouvernement Fillon et prévoyait dès l’origine une montée en charge exponentielle… »

 Bon, on ne vous en veut pas, les amis, de vous inspirer de nos articles , mais n’oubliez pas de citer vos sources la prochaine fois !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Le coin des piqueurs”