Saint-Brevin | Saint-Cloud C'est Vous

Lors du conseil municipal du 10 juillet, la Mairie devait répondre à nos questions sur la vente du centre de Saint-Brévin, questions précises et pragmatiques posées 4 jours avant le conseil municipal.

Pour autant, nous n’avons pas eu de réponses en séance à nos questions :

Pourquoi cette vente n’a pas été communiquée avant, aux élus ou aux habitants via  Saint-Cloud magazine ?

Quel est le détail des chiffres qui ont permis au maire d’écrire une lettre aux parents disant que le compte d’exploitation de Saint-Brévin était négatif de 300K€ ?

Le maire nous a promis une réponse mais aucune date n’a été confirmée.

Nous reviendrons vers lui après la trêve estivale afin d’avoir une réponse précise à ces questions.

Ci-dessous les liens vers quelques articles de la presse quotidienne régionale & locale sur le sujet :

http://www.ouest-france.fr/saint-cloud-veut-vendre-sa-colonie-saint-brevin-1423165

http://www.presseocean.fr/actualite/saint-brevin-le-centre-marin-est-a-vendre-24-06-2014-113766

http://www.ouest-france.fr/une-petition-pour-sauver-la-colo-de-st-cloud-2659220

Discussion - One Comment
  1. Dr MBC

    Oct 02, 2014  at 19 h 06 min

    Bonsoir,

    pour répondre à la question « – Pourquoi cette vente n’a pas été communiquée avant, aux élus ou aux habitants via Saint-Cloud magazine ? », il ne faut pas chercher bien loin.

    La décision de fermer le centre de Saint Brévin a été prise il y a longtemps par le Maire et Mme la Directrice Générale des Services qui n’ont que faire de ce que peut apporter ce type de structure aux enfants de leur ville sachant que le couple de « gestionnaires » partis en retraite il y a 5 ans l’avait bien laissé pourrir tout le temps de leur présence non sans, bien sûr, vivre sur la bête dans le même temps.

    Cette décision malheureusement ne pouvait être annoncée avant les dernières élections municipales au risque de s’attirer les foudres des parents et usagers du centre et voir, peut être, égratigner le score déjà difficile à obtenir pour une brillante réélection. Aussi, on a laissé le centre vivoter jusque là, sans faire de travaux bien sur, voir même, ne pas payer certains fournisseurs qui y travaillaient depuis 30 ans.

    Les gens de Saint Brévin, eux, étaient au courant bien avant ceux de Saint Cloud.
    Petits arrangements entre amis, secrets bien gardés, fonctionnaires muselés ou complaisants, parents, enfant, enseignants devant le fait accompli, sans parler des personnels dévoués laissés dans l’expectative jusque 1 mois avant la fermeture…

    La démocratie Clodoaldienne, certainement.

    Répondre

Leave a Comment