Massacre Boulevard de la République | Saint-Cloud C'est Vous

Suite de notre article « Guerre aux démolisseurs ».

La destruction de cette maison historique et l’abattage des grands arbres qui l’entouraient  a commencé.

Nombreux sont les Clodoaldiens à exprimer leur incompréhension devant ce triste spectacle.

 Le magazine de Saint-Cloud de juillet 2017 fait sa « Une  » sur le patrimoine Clodoaldien…Chacun appréciera la cohérence entre les paroles et les écrits d’une part , et la réalité de ce qui se passe en ville d’autre part.

P1010715

 

Discussion - 10 Comments
  1. Fred

    Juil 08, 2017  at 9 h 30 min

    Des fois , j »ai l’impression que la mairie de St Cloud s’inscrit systématiquement dans le moins disant qualitatif , et pas seulement par la destruction du patrimoine et de leur jardins.
    Une lecture du forum de la ville montre en effet l’inertie considérable de l’administration et parfois son vrai manque de volonté à régler les problèmes.
    Pour revenir sur le sujet, si l’on veut que St Cloud entre dans les villes de + de 30 000 habitants (ce qui n’est sans doute pas le souhait de la majorité des habitants) , il faut construire et encore construire .

    Répondre

    • Michel

      Juil 09, 2017  at 9 h 30 min

      Il semble qu’en effet l’équipe municipale n’est pas intéressée par la protection du patrimoine.

      Ne pas avoir protégé au moins partiellement cette demeure, c’est complètement anormal.

      Répondre

  2. Raoul

    Juil 09, 2017  at 9 h 30 min

    En effet, ce programme immobilier est honteux ! C’est tout de même incroyable tous ces promoteurs qui obtiennent des permis de détruire des maisons dites « remarquables ». Rue Dailly devant le commissariat là aussi il y avait une maison de l’époque Napoléon III.

    Pourquoi cela ? Espérons que la Mairie soit extrêmement claire dans toutes ces attributions de permis de détruire !

    Répondre

    • Modérateur

      Juil 09, 2017  at 9 h 30 min

      Cher Monsieur,

      Merci de votre message. Rue Dailly, la maison a été « démontée » dans les règles de l’art, grace aux actions des associations de préservation du patrimoine et celles de nos élus SCCV, et elle doit en principe être remontée à l’identique: le résultat reste à voir, mais c’est un moindre mal.
      Boulevard de la République, des plans préservant ce « petit chateau » ont également existé. Ils n’ont pas été retenus. A qui la faute ?

      En tous cas le résultat est là, une destruction lamentable et irrémédiable.

      Répondre

  3. Carlos

    Juil 10, 2017  at 9 h 30 min

    Cette destruction en masse de ces superbes villas de Saint Cloud est un spectacle affligeant ! De toute évidence, il n ‘ y aucune volonté politique pour « modérer » la voracité des promoteurs immobiliers à Saint Cloud…..Quelle dommage….

    Répondre

  4. HL

    Juil 10, 2017  at 9 h 30 min

    La maison en question avait été construite en 1900, année de l’expo universelle à Paris.

    Quand on lit ce qu’écrit le maire dans le magazine de Saint Cloud ce mois:

    « celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va » …

    « tous nos illustres précécesseurs, qui ont su projeter leur commune dans l’avenir, possédaient une culture fondée sur un riche entendement du passé » .

    Sans commentaires…

    Répondre

  5. Loiseau

    Juil 15, 2017  at 9 h 30 min

    bonjour,

    Quand ls arbres qui kla masquaient ont été coupés, cette demeure est apparue de toute beauté, j’en ai pris de nombreuses photos.
    Pour répondre à Fred, le service minimal qualitiatif à st cloud dans de nombreux domaines (la piscine fermée en aout par exemple comme on va bientot y être) est peut être du au fait que de longue date le maire actuel comptait bien être élu député et donc aurait du abandonner son poste de maire s’il avait été élu au parlement.
    Ainsi pour en revenir à la demeure ,pour protéger le patrimoine.,le permis de démolir n’aurait pas du être accordé

    Répondre

  6. A-MZ

    Juil 27, 2017  at 9 h 30 min

    Pour information,

    La maison que j’ai eu la chance de visiter l’année passée était entièrement rongée par des fissurations de grandes ampleur. Elle menacait de tomber en ruine, et le sous-sol était devenu inaccessible.
    Sa durée de vie était estimée à quelques petites années. Ceci explique la délivrance du permis de construire sur ce programme, le propriétaire n’étant pas en mesure d’assumer les frais d’une rénovation.

    Répondre

    • Modérateur

      Juil 27, 2017  at 9 h 30 min

      Note de la rédaction: l’auteur de cette remarque, que nous publions par souci d’objectivité, est d’après son profil Linked In, « responsable des programmes chez PRODERIM », Promoteur du futur immeuble construit à la place de cette magnifique maison…

      Répondre

  7. M Gasq

    Juil 28, 2017  at 9 h 30 min

    Amusant… Le commentaire du promoteur est certainement parfaitement objectif.

    Plus sérieusement cette destruction est un élément supplémentaire à mettre au passif de la municipalité actuelle.

    Le mandat de trop peut être?

    SCCV merci de vos infos , continuez !!!!!!

    Répondre

Leave a Comment