1er avril 2015, les représentants de la SNCF au Carré: (presque) rien de nouveau pour la gare du Val d’Or | Saint-Cloud C'est Vous

Jeudi 2 avril 2015

La grande salle du Carré était archi comble hier soir mercredi, pour la réunion publique animée par trois représentants de la SNCF (le directeur et le directeur d’exploitation de la ligne L, la directrice de la ligne U). Les Clodoaldiens, mais également des clients/usagers habitant fort loin et utilisant la desserte du Val d’Or pour se rendre à leur travail, étaient venus en nombre.

Le titre de la réunion augurait mal de la conclusion : il s’agissait, pour les trois représentants de la SNCF, de « présenter aux clodoaldiens et utilisateurs des lignes U et L la nouvelle organisation » qui modifiera la desserte de la gare du Val-d’Or à partir du mois de décembre 2015, mais en aucun cas de la remettre en cause.

Une remise en cause qui n’était d’ailleurs pas de leur ressort, les nouveaux horaires ayant été entérinés par un vote du Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF). Rappelons au passage que le STIF n’est pas un organisme « technocratique », il est composé d’élus, essentiellement de la Région Ile de France mais également de représentants des Conseils Généraux/Départementaux. Pour les Hauts de Seine, le représentant auprès du STIF était M Jean-Loup Metton, Vice-Président du Conseil général et Président jusqu’aux dernières élections du Groupe UDI à l’assemblé départementale.

Et effectivement, autant le dire tout de suite, les résultats ont été maigres : à la demande de M Berdoati de « trouver une autre solution, pas sur le nombre de trains, ce n’est pas le sujet, mais sur le parcours des trains », le Directeur de la ligne L a répondu qu’il lui était « très difficile de s’engager… » et qu’il « doute qu’une autre solution soit possible ».

Au moins cette réunion a-t-elle permis à de nombreux usagers de faire part aux élus et aux représentants de la SNCF de leur mécontentement, de leur colère, de leur détresse face à la situation de rupture qu’ils vivent tous les jours. Ils se sont exprimés avec beaucoup d’émotion et de talent, ont émis des remarques et des propositions astucieuses et pertinentes (« sans être un spécialiste de la mécanique des fluides, faire s’arrêter les trains dans toutes les gares où il n’y a que deux voies, çà ne doit pas améliorer la fluidité de la circulation… »).

Mais cette émotion s’est heurtée au mur techniciste des représentants de la SNCF : « on a tout étudié, ce n’est pas possible, il n’y a pas d’autres solutions, on ne va pas rentrer dans des détails techniques [« Mais si » répond la salle] … ». Représentants certes courageux en face d’une salle… animée…, mais tout de même non dénués de mauvaise foi :« On a fait une très longue concertation…  [huées et sifflets dans la salle] ».

La seule avancée qu’a finalement consentie le Directeur de la ligne L a consisté au partage des éléments techniques qui ont amené à ce nouveau plan de circulation. Ces éléments seront transmis à la Mairie et mis à la disposition des Clodoaldiens.

A noter également la proposition du Directeur Technique de la ligne L de rendre systématiquement omnibus le train suivant (qu’il soit U ou L)  en cas de suppression d’un train s’arrêtant au Val d’Or afi nd limiter le temps d’attente dans cette gare… A voir dans les faits si cela sera appliqué.

Nous vous invitons à lire  la suite de ce comtpe-rendu dans notre article du 6 avril 2015 « Mais où sont les représentants du STIF ? » avec les interventions les plus marquantes de la réunion publique.

En attendant, nous vous invitons à consulter sur notre site, rubrique « sécurité, transports, voirie », nos articles précédents sur ce sujet .

Nous vous invitons également à nouveau à signer la pétition « Non à la dégradation de la desserte du Val d’Or » initiée par un Clodoaldien, déjà plus de 800 signataires !

https://www.change.org/p/stif-non-%C3%A0-la-d%C3%A9gradation-de-la-desserte-de-la-gare-du-val-d-or

Leave a Comment