Le vrai édito de mars 2015: Qui va (encore) aux Comités de quartier ? | Saint-Cloud C'est Vous

Qui va (encore) aux Comités de Quartier ?

La série des Comités de Quartier vient de se terminer. Il s’agissait d’une opportunité donnée à tous pour débattre avec la majorité municipale sur ses actions et ses projets.

Et pourtant, la participation des Clodoaldiens à ces Comités est très faible, une vingtaine de personnes si l’on exclut les membres des Conseils de quartier nommés par le Maire, les élus de la majorité municipale répartis dans la salle, les employés municipaux présents pour raison de service.

Pourquoi ?

On peut comprendre la lassitude des Clodoaldiens, tant le temps laissé à l’expression de chacun est réduit: deux heures deux fois par an pour des quartiers de 5 000 habitants en moyenne, c’est en effet une expression démocratique très limitée.

En cause aussi la faible communication autour des Comités de Quartier: dates des réunions peu diffusées, compte rendus en trois phrases lors des Conseils municipaux…

Le choix des sujets également: le stationnement était le sujet phare cette année, pourquoi pas ? Mais rien sur le service déplorable ni la modification prévue des horaires de la SNCF. Rien non plus sur la qualité de la cantine scolaire, sur la destruction de la belle demeure Napoléon III rue Dailly…

Il faudrait enfin que ces comités, qui devraient avant tout être destinés à l’écoute et à la prise en compte des souhaits des habitants, ne soient considérés par la Majorité Municipale comme une tribune de communication politique lui permettant de justifier ses actions: cette année, nous avons eu droit à un discours, déjà entendu, sur l’urbanisme et l’environnement:  le cadre de vie ou la qualité de vie d’une commune ne se réduirait pas simplement à la présence ou la quantité d’espaces verts au sein même de la commune. La qualité de vie se déterminerait  au regard de l’ensemble des politiques publiques qui sont menées, qu’elles soient économique, sociale, culturelle, sportive ou environnementale: en une phrase et en détournant le sens des mots, exit la protection des arbres, jardins, espaces verts,  bâtiments remarquables…

L’autre sujet qui perturbe visiblement la majorité municipale est le mauvais état soudain des finances  de Saint-Cloud et les hausses d’impôt qui vont devoir être annoncées à court terme, d’où l’exercice d’explication entendu à chaque comité: c’est la faute du Gouvernement actuel. L’explication est un peu courte, cf notre précédent édito.

Les Clodoaldiens présents arrivent malgré tout à susciter des débats de fond: un des plus marquants a porté sur la contestation, compréhensible, du permis de construire accordé pour un immeuble de 45 logements Bd de la République: qui souhaiterait voir construire un mur aveugle de 12 mètres de haut face à ses fenêtres ? Ce débat d’une heure, porté avec émotion et talent par les riverains venus défendre tout simplement la qualité de leur cadre de vie, au sens propre des mots cette fois, a mis en difficulté la Majorité Municipale…

Une véritable démocratie de proximité devrait passer par des réunions de quartier plus fréquentes sur des thèmes proposés par les habitants, suivies de compte rendus exhaustifs et d’actions concrètes: nous en sommes loin ! En attendant, nous offrons une chance à nos concitoyens de s’informer à une autre source, citoyenne: www. sccv.fr

Vos élus SCCV

Leave a Comment