Le vrai édito de Juin 2016 : Les familles, cible légitimée…. | Saint-Cloud C'est Vous

edito2Le 12 mai sera présenté aux Trois Pierrots le bilan de la concertation sur les économies à réaliser dans le prochain budget. Une scène de spectacle pour un tel show est effectivement bien choisie. Nous arrivons au bout de l’opération de communication qui, même si nous devons rédiger cet édito avant le 10 mai, devrait encore une fois désigner les familles comme les grandes perdantes des économies à venir. Cette fois-ci, sont dans le collimateur le passage du repas de 5 à 4 composantes dans les cantines scolaires, le goûter pour « les maternelles »  qui restent à la garderie, la suppression de l’allocation au 3ème enfant ou sa mise sous condition de ressources…

 

Déjà lors de la première série d’économies de 2015, plus de la moitié d’entre elles étaient réalisées sur les prestations aux familles : diminution du nombre des Atsems en maternelle, vente du centre de Saint-Brévin, diminution des classes bénéficiant de la musique par un professeur du conservatoire, …même plus de T-shirt lors de la course des CM1, ou de médailles pour les journées CM2/6ème.

 

Pourquoi n’avoir pas re-balayé, lors de cette concertation présentée comme ambitieuse, tous les postes de dépenses de la ville, et avoir restreint les discussions à une liste de dépenses bien définies ? Pourquoi ne pas remettre en question à cette occasion les 55 000 € donnés à Rock en Seine (qui n’en a absolument pas besoin) ou les 10 000 € donnés pour une Fondation à la mémoire d’un économiste décédé à Saint-Cloud, et préserver les prestations apportées aux enfants et aux familles de Saint-Cloud.

 

Encore une fois aucun travail de fond n’est réalisé par la majorité municipale qui préfère faire un simulacre de consultation plutôt que de travailler et de s’appuyer sur la diversité de l’équipe municipale élue démocratiquement en 2014.  Simulacre qui lui permettra de se décharger encore une fois de ses responsabilités, en arguant que les clodoaldiens ont choisi eux-mêmes les réductions de dépenses !

 

Manque de travail de fond décidément récurant sur les sujets qui préoccupent les Clodoaldiens, et que nous payons par exemple déjà très cher sur la gare du Val D’Or, car depuis les modifications d’horaires, il est courant d’attendre 25 minutes les trains aux heures creuses, contre 15 minutes auparavant.

 

D’ailleurs, quand aurons-nous un sursaut de la majorité municipale sur ces sujets ?

Vos élus SCCV: Sophie Michaud, Elisabeth Calgaro, Lionel Pezet, Marlène Labatut – www.sccv.fr

Leave a Comment