Le vrai édito de décembre 2017 – Attribution des logements sociaux : la nouvelle donne !

Demande de logement social

Saviez-vous que 80% des français ont droit à un logement social ? Ces logements sont répartis en plusieurs catégories qui déterminent le montant du loyer : le PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration, accessible aux moins favorisés, 7,50 €/m2), le PLUS (Prêt Locatif à Usage Social réservés aux demandeurs dont le plafond de revenus est médian s), le PLS (Prêt Locatif Social accessible aux revenus les plus aisées), le PLI dit logement intermédiaire proposés aux familles les plus aisées (15€ /m2).

Sur les 2162 logements sociaux de Saint-Cloud, 800 sont sur le quota de la ville, 300 sur celui de la préfecture, les autres sur ceux du Département, de la Région, et du 1% patronal. Jusqu’en mai 2017, la ville pouvait aussi affecter des familles sur le quota de la préfecture. Mais depuis, le préfet a repris seul la gestion de son contingent : 100% des logements sont ainsi attribués à des familles reconnues DALO (Droit Au Logement Opposable), donc des occupants jugés prioritaires, issus de toute la Région, et hors tous critères habituels d’attribution des logements HLM. Très souvent ces logements sont attribués sans que la ville soit consultée, ni même informée de leur vacation.

Comme vous avez pu le lire dans la presse, le préfet, sur consigne du gouvernement, voudrait à présent mettre en carence les villes qui n’ont pas atteint les 25% de logements sociaux. Huit villes seraient concernées dans le 92, dont Saint-Cloud qui en a 17% et devrait donc en construire 8% de plus, soit plus de 1000, ce qui est irréalisable vu le manque de terrains. Aux yeux de l’État, Saint Cloud n’est pas assez densifiée ! Cette mise en carence, si elle est appliquée, signifie que la préfecture serait la seule à pouvoir affecter un logement social aux familles clodoaldiennes. Il n’y aurait donc plus de Commission Logement à la mairie. La ville perdrait toute la gestion de ses logements sociaux, ce qui est grave. Chaque famille faisant la demande d’un tel logement était connue du service logement et le logement attribué tenait compte de divers critères, comme un éventuel handicap, le nombre de personnes au foyer, etc. …ce ne serait plus le cas. La préfecture pourra affecter des familles venant de toute la région.

Dans de telles conditions d’attributions où sera l’intérêt des familles ? Quelles garanties auront-elles de rester à Saint Cloud ? Comment seront pris en compte les changements familiaux ? Affaire à suivre.

Sophie Michaud, Elisabeth Calgaro, Marlène Labatut et Loic Guérin, vos élus de « Saint-Cloud, C’est Vous », vous souhaitent d’agréables fêtes – www.sccv.fr-.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Le vrai édito de décembre 2017 – Attribution des logements sociaux : la nouvelle donne !”