Jugements du Tribunal Administratif : Réponse à la question d’un Clodoaldien | Saint-Cloud C'est Vous

Cher Monsieur,

Nous vous remercions de votre question, qui nous offre l’opportunité d’expliquer objectivement des faits finalement fort simples et d’exprimer la position des élus et des sympathisants de la liste Saint-Cloud C’est Vous (SCCV).

Deux jugements ont été rendus le même jour dans deux procédures distinctes.

Un seul des deux concernait la liste SCCV, et était initié par M. BERDOATI pour faire invalider l’élection des 5 élus de l’opposition.

Le second, qui touchait aux comptes de campagne, concernait exclusivement M. LHERMITTE qui était, juridiquement et personnellement, seul responsable de l’établissement des comptes et de leur présentation à la Commission Nationale des Comptes de Campagne.

Le premier jugement rejette l’action de M. Berdoati, sans surprise, dans la mesure où ce type d’action est du jamais vu… la tête de liste qui l’emporte engageant une action contre les élus de l’opposition.

Contrairement à ce que M. Berdoati a cru bon d’indiquer dans son éditorial sur le site de la Mairie transformé à cette occasion en tribune politique (une première à Saint-Cloud  également !) cette action n’était en rien motivée ou justifiée par une prétendue attaque contre sa personne ou contre sa famille. Les seules attaques diffamantes viendraient bien plutôt de l’accusateur lui-même, le contenu de l’édito publié sur le site de la mairie portant, pour le coup, une atteinte grave à l’honneur des élus de la liste SCCV.

S’agissant du second jugement rendu par le tribunal Administratif de Pontoise – auquel la liste SCCV n’était pas partie puisqu’elle ne concernait (juridiquement et factuellement) que M. Lhermitte – le Tribunal a rejeté les comptes de campagne présentés par ce dernier.

Deux raisons justifient ce jugement :

La première raison tient au déséquilibre du compte de campagne présenté par M. Lhermitte : en effet, il est simplement question d’une présentation d’un compte de campagne déficitaire de… 700 euros.

Or les textes exigent qu’un compte de campagne soit positif ou à l’équilibre. A défaut, c’est le rejet mécanique assuré.

La seconde raison du rejet des comptes de campagne par le Tribunal tient à la non intégration d’une facture émise par un distributeur de nos tracts.

Or cette non-intégration était parfaitement justifiée dans la mesure où M. Lhermitte contestait la réalisation de la prestation correspondante par ce fournisseur. En clair il s’agissait d’un simple litige commercial, travail non réalisé, paiement refusé. Ce qu’il pouvait naturellement faire: seulement, il devait s’en justifier, ce qu’il n’a semble-t-il pas fait, et c’est là en réalité la raison fondamentale du rejet des comptes établis par M. Lhermitte.

M. Lhermitte savait parfaitement qu’il risquait de se retrouver inéligible. Il en a tiré les conséquences à sa façon en présentant, juste avant la décision du Tribunal Administratif, sa démission.

Son siège, ainsi que celui laissé vacant par M Hébert, également démissionnaire, restent naturellement acquis à la liste SCCV, qui continuera (contrairement à ce que l’éditorial de M. Berdoati sur le site de la Mairie semble suggérer) à compter 5 représentants, comme le scrutin populaire en a décidé.

En conclusion, si les deux jugements rendus sont donc in fine parfaitement justifiés et équilibrés, ils ne sauraient justifier la tentative de discrédit entamée par M. Berdoati… qui semble toujours ne pas avoir digéré le résultat des élections passées.

Pour en terminer, les Clodoaldiens se poseront les questions suivantes : quelle était donc la pertinence du recours intenté par M. Berdoati contre des élus de la République alors qu’il avait remporté l’élection ? Recours inutile, injustifié et donc… rejeté mais qui aura eu pour résultat :

– Une perte de temps pour la justice pourtant encombrée,

– Une perte de temps et d’argent importante (les frais de procédure restant à notre charge) pour nous même, simples citoyens comme vous,

– Et enfin et surtout, une perte de temps pour M. Berdoati et donc pour Saint-Cloud: un maire d’une commune tout juste élu, et dans la douleur, ne devrait-il pas plutôt se demander pourquoi si peu de ses concitoyens lui ont fait confiance ? Ne doit-il pas plutôt que de « taper » sur l’opposition tenter de répondre aux aspirations légitimes de ses électeurs ?

Discussion - 5 Comments
  1. NIGRON Claude

    Nov 13, 2014  at 22 h 55 min

    Merci de ces informations qui éclairent la situation de Saint cloud et de sa Mairie.

    Répondre

  2. Soyons bien claire

    Nov 15, 2014  at 22 h 55 min

    Bravo ! … pour vos explications très explicites.

    Le maire a donc peur et cherche à sauver la face au sein de l’UMP pour tenter d’obtenir une investiture sans conditions pour 2017 d’où sa présence « acharnée » derrière NS et à l’Assemblée Nationale pour « réseauter ».

    Question : à bien lire votre réponse, je comprends que Lhermitte a donc volontairement sabordé les comptes pour ne pas siéger au Conseil Municipal ? Idem pour Hébert… ou bien sont-ils réellement incompétents au point d’ignorer le minimum pour faire en sorte que l’ensemble des colistiers soient eux aussi remboursés en partie des investissements engagés durant cette campagne ?

    Comment devons-nous interpréter la démission « soudaine » de Lhermitte « donneur de leçon » ?

    Quoiqu’il en soit bravo pour votre courage de citoyens. Tenez bon

    Répondre

    • Modérateur

      Nov 16, 2014  at 22 h 55 min

      Cher Clodoaldien (ne), merci de votre soutien, très important pour nous .

      Concernant votre question sur l’attitude de M Lhermitte par rapport à ses comptes de campagne, seul l’intéressé serait en mesure d’y répondre. En ce qui concerne notre équipe d’élus, Nous ne pouvons en dire plus car il n’a jamais accepté d’informer ses colistiers en dépit de leurs nombreuses demandes d’éclaircissements.

      A propos de sa démission soudaine (qui n’a précédé que de quelques jours son inéligibilité décidée par le Tribunal Administratif !), elle n’a fait que confirmer sa « prise de recul » vis-à-vis des affaires de la ville, patente déjà depuis plusieurs semaines.

      Le Maire quant à lui gère sa carrière comme il l’entend, nous souhaitons seulement ne pas être instrumentalisés à son profit…

      Répondre

  3. Philippe Pierre

    Déc 07, 2014  at 22 h 55 min

    Bonsoir

    Du, aux deux démissions sur votre liste , Thierry DIAI est devenu conseiller municipal . Il est nommé sur le site de la ville COMME ELU SAINT CLOUD C’EST VOUS . Il n’apparaît pas sur votre site ou seuls 4 élus apparaissent ! Pourquoi ?

    Merci pour votre réponse

    Répondre

    • Modérateur

      Déc 08, 2014  at 22 h 55 min

      Cher Monsieur,

      Nous sommes en attente de la « bio » de Thierry Diai.

      Bien à vous

      Répondre

Leave a Comment