Conseil Municipal du 29 septembre : Un vote à… 3 millions et demi d’euros ! | Saint-Cloud C'est Vous

La situation des finances de la ville est difficile, même la majorité municipale le reconnait désormais. C’est pourquoi, en cette période de disette, La liste Saint-Cloud C’est Vous a demandé avec constance que chaque euro dépensé ou investi le soit à bon escient.

Le Conseil Municipal a décidé le 29 septembre d’acquérir les bâtiments propriété du Syndicat mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud (connu sous le nom de SMGSEVESC), 5 rue d’Orléans, dont le 1er Vice Président est M Eric Berdoati, représentant la Communauté d’Agglomération Cœur de Seine à ce Syndicat.

Le site est exploité par la SEVESC, Société des Eaux de Versailles et de Saint-Cloud, qui assure le traitement et la distribution de l’eau sur notre commune.

Ce site est très spécifique car il est encadré par trois bâtiments ou domaines classés Monuments Historique (MH) : sur sa gauche le Carré ; sur sa droite, l’hôtel particulier du 7 rue d’Orléans, peu de monde le sait,  est également inscrit aux MH. Et le site de la SMGSEVESC est bien évidemment adossé au Domaine National de Saint Cloud, espace remarquable depuis 1923 et Monument Historique depuis 1993:

SEVESCGrille d’Entrée du 5 rue d’Orléans menant aux locaux de la SMGSEVESC (à droite au premier plan et au fond). Sur la gauche, la façade Nord du Carré. Au fond, le mur du  Parc de Saint Cloud. Le site de la SMGSEVESC comprend donc une entrée et une grande allée pavée, des espaces verts plantés de grands arbres, et trois corps de bâtiments de style néo classique qu’on aperçoit sur la photo et qui sont en harmonie avec leur environnement. Ces bâtiments, bien qu’ils ne soient pas en mauvais état, sont à rénover. Ils se composent d’un pavillon, de quatre logements et de locaux à usage de bureaux et associatifs d’’une superficie totale de 700 m2 environ (parcelle AH4 du cadastre de 1 400 m2).

 Le coût de cette acquisition constitue un investissement considérable pour la ville : 3 500 000 euros (majorés des frais)! Nécessitant dès 2014 l’inscription d’un emprunt supplémentaire de 585 000 euros !

 Mais pour quoi faire, quelle utilisation donner à ce bien, certes remarquable par son environnement? Alors que de gros nuages se profilent sur la situation financière de la ville, qui peine déjà à dégager des marges suffisantes pour investir et que son endettement est élevé, à 32 millions d’euros ?

 Les seules raisons communiquées par M Eric Seynave au Conseil Municipal pour justifier cette acquisition sont les suivantes :

=> C’est un investissement intéressant car le coût d’achat est ramené à 4 500 euros le m2 (mais avec ou sans la rénovation nécessaire?)…

=> C’est à proximité du Carré…

=> Il y aurait un problème de sécurité au Carré (sortie de secours ?) que l’acquisition de ce bien permettrait de résoudre…

Notre réaction : nous nous étonnons que la ville se lance dans une telle acquisition sans aucun but précis, sans dossier d’étude, et surtout sans aucune utilisation annoncée.

Y aurait-il une urgence à s’approprier ce bien, dont la raison nous aurait échappée ?

=>Peut-être…S’agit-il d’une opération visant à revendre ce bien à un opérateur immobilier, avec ou sans plus-value financière pour la ville : mais si c’est le cas, pourquoi ne pas le dire ? Quelle est la nature du projet ? Et quelles seront les protections apportées à l’environnement exceptionnel de ce bien ?

 =>Peut-être…Ce projet s’intègre t il dans le plan d’investissement pluri-annuel de la ville, qui a fait l’objet d’un séminaire réservé aux seuls élus de la majorité début juillet. Mais dans ce cas, il n’est pas normal que l’ensemble des élus n’aient pas été au moins informés des conclusions de ce séminaire.

 Une fois encore, nous demandons à la majorité municipale un minimum de transparence et de communication envers tous les élus et surtout envers tous les Clodoaldiens.

 Nous serons donc très vigilants sur la suite de ce dossier dans les mois qui viennent.

 

Leave a Comment