Les effectifs de policiers municipaux ont augmenté de 20 % en six ans (association Villes de France) | Saint-Cloud C'est Vous

PM 2

L’association Villes de France publie son nouveau rapport « Panorama de la police municipale ». Elle constate « une tendance à l’accroissement des effectifs » de policiers municipaux.

Elle explique qu’en moyenne, fin 2016, les polices municipales sont composées de 18,9 agents, « ce qui représente 4,6 agents pour 10 000 habitants ». Selon elle, il s’agit d’un niveau « proche de l’enquête de juin 2015, mais supérieur à celui de l’enquête de 2010 (quatre agents pour 10 000 habitants) ». La progression globale est « de 20 % en six ans ». L’association remarque également dans son étude la progression de l’armement et de la vidéosurveillance depuis les attentats de 2015. Elle analyse aussi les budgets moyens dont disposent les polices municipales ainsi que les formations dispensées aux agents.

 

Décryptage :

Voici les principaux enseignements du « Panorama de la police municipale » de l’association Villes des France :

EFFECTIFS. Le « ratio de policiers municipaux pour 10 000 habitants va d’un policier municipal pour 10 000 habitants, à près de 19 policiers municipaux pour 10 000 habitants « . Villes de France note que six villes seulement ont indiqué s’être engagées dans la mutualisation des effectifs de policiers municipaux à une échelle intercommunale, « soit à peine 7 % de l’échantillon ». « Les pouvoirs de police dont le transfert à l’échelle intercommunale est envisagé recouvrent le plus souvent la police de l’environnement, de la circulation et du stationnement, et celle des transports publics. »

ARMEMENT. « Deux tiers des villes de France disposent de policiers municipaux armés », note l’association, soulignant qu’en 2010, « seul un quart des villes répondantes l’étaient ». « Le contexte de terrorisme que traverse le pays a indéniablement changé la donne », estime Villes de France. Plusieurs villes « ont fait le choix d’équiper d’armes à feu leurs policiers municipaux » après la prolongation de l’état d’urgence, afin d’assurer « la légitime défense des agents » et de protéger la population.

ORGANISATION. Les municipalités disposent « dans une très large majorité (dans 73 % des cas) d’une brigade cycliste », « souvent d’une brigade canine (27,5 % des cas) », et « éventuellement d’une brigade équestre (moins de 10 %) ».

BUDGET. En moyenne, en 2016, le budget de fonctionnement annuel des polices municipales « se situe à environ 70 000 euros » hors personnel. Il est généralement « consacré à l’achat de tenues, de gilets par balles, de fournitures, de carburants ». Le budget total d’une police municipale est compris entre environ 100 000 euros à 1 million d’euros « pour les villes de France aux services les plus étoffés (plus de 50 policiers municipaux) ». « 

« Les dépenses liées à l’installation, l’entretien et au suivi de la vidéoprotection occupent une part de plus en plus prépondérante dans la prévention de la délinquance », souligne l’association.

FORMATION.« La plupart des responsables des polices municipales souhaitent que soit proposée une formation initiale commune entre les différentes polices », poursuit l’association. Plusieurs villes « souhaitent également une homogénéisation de la formation sur l’ensemble du territoire, ceci à travers la création d’une école nationale de la police municipale ».

VIDÉOSURVEILLANCE. 81 % des villes disposent de caméras de surveillance sur la voie publique, « contre 73 % dans l’enquête de 2015, et 55 % dans l’enquête de 2010 ».

En moyenne, le nombre d’opérateurs chargés de la vidéosurveillance se situe à 6,5 ETP. La vidéosurveillance est « relativement consommatrice d’effectifs, surtout si elle est supervisée en direct, et cela de jour comme de nuit ». « En termes d’adéquation des effectifs, pour une surveillance en direct, il faut tenir compte du fait qu’il est difficile de demander à un agent de superviser plus d’une dizaine de caméras à la fois, plus de 8 heures par jour. » Deux tiers des villes qui sont équipées de caméras disposent « d’un système de basculement immédiat des images avec la police nationale ».

Ci-dessous le rapport d’AVF

panorama_de_la_police_municipale-420541

Leave a Comment